Tempête sur la gauche américaine.

Je ne sais pas si  Le Figaro est représentatif de la presse française mais il a complètement raté la tempête qui sévit sur la gauche américaine. Il y a deux jours, un Républicain conservateur jusqu’ici inconnu emporte le siège sénatorial laissé vacant par la mort du très Démocrate Ted Kennedy. Ceci dans un Etat qu’on croyait solidement Démocrate. Pour des raison techniques, cette élection stoppe net le gigantesque projet de réforme de la santé, icône de l’administration Obama.

Une seule explication: la colère populaire vis-à-vis des réformes coûteuses de l’administation, entreprises sans consultation ni populaire, ni parlementaire. Le gros des indépendants, de plus en plus nombreux, et les électeur Démocrates en nombre croissant crient leur ras-le-bol.

Le parti Démocrate se réveille pour s’apercevoir qu’il a été infiltré par des extrémistes. C’est comme si le Parti Socialiste français découvrait, avec stupeur, après avoir remporté les élections sur tous les plans, qu’un poignée de Troskistes s’était emparé des ses leviers de commande et de ceux de la République. Il y a des élections partielles dans onze mois. Toutes les autre initiatives du président Obama battent désormais de l’aile.

Comment cette main-mise a-t’elle pu prendre place? Le candidat Obama avait bonne gueule, une bonne gueule noire, qui promettait implicitement de laver les péchés historiques de l’Amérique: esclavage suivi de segrégation raciale. Barack Obama n’avait aucune expérience, de rien, zéro. Sur le plan historique et sociologique, il n’est pas plus noir que moi. C’est le fils d’une hippie blanche et d’un père Africain, ivrogne musulman qui l’a abandonné avant sa cinquième année. Il n’a pas connu la segrégation ni le racisme, autre que superficiel. Ni ses parents ni ses grand-parents. Péchés pas lavés et désastre économique en vue! La majorité Démocrate reprend ses sens mais il est peut-être trop tard.

© Jacques J. Delacroix 2010

Note: Plus mes écrits circulent, plus je suis content, dans le respect de mon copyright cependant. Faites circuler, svp.

About Jacques Delacroix

I am a sociologist, a short-story writer, and a blogger (Facts Matter and Notes On Liberty) in Santa Cruz, California.
This entry was posted in Commentaires politiques en Francais. Bookmark the permalink.

2 Responses to Tempête sur la gauche américaine.

  1. Billie Bastillette says:

    Me voilà terriblement enervée.J’ai retenu François Hollande au deuxième tour parce que je croyais au changement tel qu’il était promis et à la conception d’une équipe irréprochable. Quel désespoir de voir que François Hollande retient comme Premier ministre Jean Marc Ayrault, qui n’est pas irréprochable. Ce monsieur a clairement était l’objet d’une condamnation à une peine de prison pour acte de favoritisme. Quelle déception !.

    • jacquesdelacroix says:

      Excusez-moi mais je suis étonné de vos priorités. Vous avez élu un président qui, d’une part n’a
      ja mais rien fait de sa vie, d’autre part veut faire retourner les Français vers le passé du pas le plus ferme. Feu le President Mitterand a bien connu Mr Hollande pendant vingt ans. Il ne lui a jamais confié aucune responsabilité administrative, aussi petite soit-elle. Quant au programme Hollande, le point le plus saillant en est qu’il veut faire retourner la retraite de 62 ans a soixante- ans donc, cinq a sept ans plus tôt qu les Allemands. Il est vrai que ces derniers sont bien moins productifs que les Français, bien sur! Je me demande souvent d’ou vient un tel aveuglement.

      L’électorat français me fait penser a une classe de jardin d’enfants pas très douée.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s