La lettre de France – 1

Ce qui suit est un commentaire sur la vie politique francvaise provenant  – on a peine a y croire – d’un ancien condisciple de lycee. JD

This is a political essay from one of my high school buddies. NS! J.D.

Au cours de ce mois d’Avril qui se termine aujourd’hui les medias français se sont principalement nourris de politique intérieure et en particulier de la perte de crédibilité du président de la République François Hollande qui atteint un record historique. En effet après un an d’exercice sa cote de confiance, après une chute continue qui a commencée dès le second mois de sa présidence, n’est plus aujourd’hui que de 24%. Cette perte de crédibilité est imputable à 3 facteurs :

  • l’aveu que ses principales promesses de campagne qui concernaient la baisse du chômage et la diminution de la dette publique au cours de l’année 2013 ne seront pas tenues,

  • l’absence d’une orientation lisible de sa politique qui apparaît en fait comme une suite de compromis en contradiction les uns avec les autres et qui est aggravée par un déficit de leadership ressenti comme un manque d’autorité,

  • une certaine cacophonie entre les ministres dont les déclarations sont souvent contradictoires et qui dans certains cas n’hésitent pas à critiquer publiquement le premier ministre.

Au total l’ambiance générale est très pessimiste avec l’impression que le pays est dans une chute continue que personne n’est en mesure d’arrêter. Cette impression trouve un exutoire dans des manifestations de rue massives organisées à propos de la loi nouvelle sur le mariage homosexuel. Cette loi qui répond à une autre promesse de campagne et qui devait être promulguée sans problème s’avère finalement être un sujet de clivage profond de la société française. Les manifestations des opposants comme de ceux qui sont favorables, ont maintenant tendance à devenir violentes, comme deviennent également violentes les protestations des employés des entreprises dont la fermeture est annoncée, notamment dans les secteurs de l’automobile et de la métallurgie auxquels le futur président avait déclaré qu’une fois élu il allait régler leur situation, remettre leurs employeurs dans le droit chemin… et qu’on allait voir ce qu’on allait voir !

La seule consolation, dans un climat aussi négatif, consiste à dire que lorsqu’on touchera le fond on ne pourra que remonter; simplement on se demande à quelle profondeur est le fond ? La loi de la rue interrompra-t-elle le processus avant que la renaissance s’amorce, c’est toute la question.

Tige d’airain

30 Avril 2013

About Jacques Delacroix

I write short stories, current events comments, and sociopolitical essays, mostly in English, some in French. There are other people with the same first name and same last name on the Internet. I am the one who put up on Amazon in 2014: "I Used to Be French: an Immature Autobiography" and also: "Les pumas de grande-banlieue." To my knowledge, I am the only Jacques Delacroix with American and English scholarly publications. In a previous life, I was a teacher and a scholar in Organizational Theory and in the Sociology of Economic Development. (Go ahead, Google me!) I live in the People’s Green Socialist Republic of Santa Cruz, California.
This entry was posted in Commentaires politiques en Francais, comments by others. Bookmark the permalink.

3 Responses to La lettre de France – 1

  1. L’idee que l’executif se mele des fermeture d’entreprises est nouvelle ici, aux Etats-Unis et toujours mal acceptee. L’intervention du president Obama dans la presque faillite de General Motors a laisse comme un mauvais gout dans la bouche. Ceci, bien que ca se soit passe plutot bien, en fin de compte.

    On peut de demander si l’ingerence frequente du gouvernement francais dans l’economie du pays ne possede pas de rapport avec le fait que le taux de croissance annuelle que nous deplorons ici, aux EU fait baver d’envie les milieux economiques francais. Ceci est seulement une question.

    • Tige d'airain says:

      Il est certain que n’importe quel taux de croissance positif quel qu’il soit ferait baver les Français au moment où les experts européens nous annoncent que la France avec un taux de croissance de -0.1% en 2013 entre en recession. Quant à la tendance des pouvoirs publiques à se méler des affaires des entreprises publiques ou privées elle est pratiquement une tradition. Aujourd’hui, par exemple, la polémique du jour concerne l’interdiction émise par le ministre de l’industrie à l’encontre de Yaooh qui voulait acheter le site Dailymotion un petit concurrent de Youtube et qui marche bien. Sur ce point le ministre de l’industrie a été désavoué par le ministre de l’économie et des finances qui est son tuteur! Il faut peut-être voir une relation de cause a effet en les cafouillages de l’executif et les perspectives de croissance.

      • Je contemple les debats politiques francais avec stupeur car personne ne semble remettre en question de de vive voix l’ingerence habituelle de l’etat dans la vie economique du pays.

        Il est possible que je sois, en fait, mal renseigne a ce sujet, que certaines interventions a ce sujet echappent a mon radar.

        J’aimerais bien qu’on me corrige sur ce point si je me trompe.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s