L’Amérique et les armes (mise a jour) et la pensee pre-scientifique francaise.

La presse francaise ne manque pas de petits articles legers et au ton suffisant, contrastant l’intelligence et le bon sens des Francais a la balourdise et a l’illogicalite des Americains. Y manquent presque toujours la question essentielle:

Que suggerent les faits

Dans le cas du port d’arme, la question se pose ainsi: L’armement de la population americaine est-t’il une cause probable de mortalite elevee par arme a feu?

La question devrait se poser sur le plan de la comparaison des chiffre idoines plutot que celui de la speculation plus ou moins badineuse. ( Cette derniere constituant le camouflage habituel des Francais ingnorants ou trop faineants pour meme se poser la question.)

Un petit article recent  du Figaro en-ligne illustre bien ce peche mignon:

États-Unis : les armes font la loi

Jacques J. Delacroix continue: Je n’en veux pas a Mademoiselle Cherigui de n’a voir pas fait l’etude mais bien d’eviter meme de soulever la question . Je ne suis pas sur si elle omet de le faire par ignorance profonde et par manque d’imagination ou bien si c’est une forme de mauvaise foi pure et simple.

J’ai l’impression que ce type de mauvaise foi est commune dans les medias francais. Je me trompe?

Cette maniere d’aborder la realite me fait une impression de primitivisme, comme ci la pensee publique francaise restait medievale, en tous cas, comme si elle s’arretait avant le Siecles des lumieres, comme si il s’agissait d’une maniere pre-scientifique d’aborder le problemes. Grace a l’Internet, les faits sont pourtant de plus en plus faciles a trouver.

Voci quelques faits faciles a recueillir sur les armes et les crimes en Amerique ( et mes commentaires, bien sur car nous sommes sur un blog).

Le taux de crimes à main armée (presque toutes avec armes a feu) a chute environ de moitié depuis 1990.

Pendant la même période, tous les chiffres liées à la possession d’armes privées ont augmenté.

D’accord, ça ne prouve rien. Il n’y a pas nécessairement cause à effet.

Quand même, si je gagnais ma vie le revolver à la main, j’y regarderais à deux fois avant de m’en prendre à un porteur de revolver de calibre plus ou moins égal.

Quand même, si je pensais évoluer dans un milieu où de nombreux citoyens sont armés à titre privé, je songerais sérieusement à me reconvertir dans la fraude bancaire.

About Jacques Delacroix

I write short stories, current events comments, and sociopolitical essays, mostly in English, some in French. There are other people with the same first name and same last name on the Internet. I am the one who put up on Amazon in 2014: "I Used to Be French: an Immature Autobiography" and also: "Les pumas de grande-banlieue." To my knowledge, I am the only Jacques Delacroix with American and English scholarly publications. In a previous life, I was a teacher and a scholar in Organizational Theory and in the Sociology of Economic Development. (Go ahead, Google me!) I live in the People’s Green Socialist Republic of Santa Cruz, California.
This entry was posted in Commentaires politiques en Francais, Cultural Studies and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to L’Amérique et les armes (mise a jour) et la pensee pre-scientifique francaise.

  1. Pingback: L’Amérique et les armes: mise à jour. | Notes On Liberty

  2. Tige d'airain says:

    Le taux de crimes par armes à feu ayant diminué pendant une période ou la possession d’armes à feu a augmenté; il n’y a hélas pas de corrélétion car s’il y en avait une il suffirait d’inonder le pays avec des armes supplémentaires en grande quantité pour que les crimes disparaissent!

    • C’est pourtant exactement la tendance que les chiffres en question decrivent. A mon sens, une tendance suffit. Le cas particulier de la disparition des crimes est sans importance particuliere. C’est seulement un point sur une droite. La difference entre un meurtre et zero meurtre est exactement la meme que la difference entre deux meurtres et un seul meurtre. En attendant, tout crime qui aurait eu lieu autrement et qui ne prend pas place est un avantage considerable ( au moins pour la non-victime).

      IL y a de larges poches de la societe americaine qui semblent contredire ce concept. Les quartiers noirs de Chicago ou le taux de meutre est pharamineux semble en etre un exemple. Mais, dans ces quartiers seuls les jeunes gangsters sont armes. On en sait pas ce qui arriverait si la reglementation locale (municipale) s’assouplissait pour encourager les gens ordinaires a s’armer. En effet, la reglementation locale est tres severement prohibitive a Chicago, justement.

      A mon avis, si un adulte sur deux etait arme, la mortalite des jeunes ( des JEUNES) dans ces quartiers chuterait soudainement. Ceci est seulement un speculation mais la consideration superficielle des chiffrees ne la contredit pas.

  3. Tige d’airain. Non, ce qu ‘il y a evidemment, c’est exactement une correlation, une correlation negative. “Le plus d’armes, le moins de crimes a main armee.”

    Comme chacun sait, une correlation ne demontre pas la causation (comme je le dis en huitieme ligne). Mais aussi, bien sur, une correlation n’exclut pas un rapport de cause a effet. Souvent, tres souvent, la correlation est le premier signe qu’il y a, en fait, cause a effet. Pour approfondir, pour examiner cette possibilite, il faut d’abord se donner la liberte de speculer sur ce que serait l’effet de cause s’il y en avait un (SI). C’est ce que je fais de la ligne 8 a la ligne 18.

    De telles speculations ont egalement le merite d’ouvrir quelquefois des portes mentales resolument fermees depuis des annees, de miner le sous-sol de la pensee conventionelle, en quelque sorte.

    La gauche americaine, agit et fait ses discours comme s’il etait evident que plus nombreuses les armes dans les mains des citoyens, le plus eleve le taux de crime. Je serais le dernier a declarer que la discussion est terminee. Pourtant, aujourd’hui, le poids des preuves fait resolument pencher la balance dans l’autre sense: Le plus d’armes, le moins de crime ( a l’interieur des EU).

    C’est aujourd’hui. Cela peut changer demain.

    Je me donne la peine d’ecrire ce genre de petit machin en Francais parceque j’ai l’impression que les Francais (pas les autres francophones, peut-etre) possedent encore moins de familiarite avec cet argument que ce n’est le cas pour la gauche americaine dans son ensemble.

    Desole pour le manque d’accents et pour le defaut de cedilles. Ils sont trop difficiles a former sur mon clavier

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s