Gatsby le Magnifique et notre propre avenir

Par Tige d’Airain (un nom de plume un peu fanfaron, bien sur) qui vit dans la région parisienne.  Note: Je ne parvines plus a maitriser la formation des praragrpahes sur ce blo. Je ne sais pas pourquoi; je cherche la solution . JD. Je demande aux auteurs de m’excuser pour cette incompetence.

Le 66 ème Festival du cinéma de Cannes s’est ouvert sur la projection de « Gatsby le Magnifique » revisité par by Baz Luhrmann. C’est l’histoire d’un homme qui vit une histoire d’amour dans une période de son existence durant laquelle il a fait fortune et qui cherche à trouver sa véritable personnalité à travers une vie extravagante. L’histoire se déroule en 1922 pendant les Années Folles à la veille de la Grande Dépression, elle se termine tragiquement. En d’autres termes « Gatsby le Magnifique » est l’histoire d’un homme qui vit une période transitoire de sa vie au cours d’une période transitoire du 20ème siècle.

Dans l’industrie des centrales nucléaires que je connais plus spécialement on porte une attention toute particulière aux évènements transitoires; par exemple lorsqu’il faut réduire de 100% à 50% la puissance délivrée par la centrale. Ce sont des moments délicats à gérer car il faut veiller à ce que les opérateurs reçoivent, dans la salle de commande, des informations sélectionnées pour mener correctement l’opération à son terme sans risquer de mettre l’installation à l’arrêt. Le nombre de phases transitoires qu’une centrale est capable de subir au cours de son exploitation est pris en compte lors de sa conception car, pendant ces périodes, les matériels subissent des contraintes importantes qui affectent leur durée de vie.

Depuis plusieurs décades notre monde connait une période de transition considérable liée au fait que les pays occidentaux doivent maintenant partager une part croissante du ‘ gâteau’ des ressources naturelles avec des pays émergents qui jusqu’alors n’en consommait qu’une faible partie. Hors, la masse des ressources disponibles n’est pas indéfiniment extensibles et la croissance de la demande conduit à des augmentations de prix qui déstabilisent les économies. Par ailleurs certains pays émergents – la Chine en premier lieu – monopolisent quasiment la production de biens qui jusqu’alors s’effectuait principalement en occident ce qui a pour conséquence d’y accélérer le chômage. Pour maintenir leur standard de vie les gouvernements des pays occidentaux ont eu massivement recours à l’emprunt ou à la production de monnaie.

Serons-nous capables de mener cette période transitoire à son terme sans trouble majeur ? En particulier:

  1. Comment les pays « riches » parviendront-ils à résorber leurs immenses dettes ? Ne préfèreront-ils pas finalement renoncer à les rembourser sans se soucier des conséquences funestes que ce renoncement produira.
  2. Comment la Chine organisera-t-elle la mutation de son économie depuis sa situation actuelle d’usine du monde alors que la consommation intérieure n’absorbe qu’un tiers de la production nationale ? On n’a pas beaucoup commenté dans les media le fait que depuis quelques mois le gouvernement central chinois a du différer le remboursement par les provinces de plusieurs centaines de milliards de dollars qu’elles sont dans l’incapacité d’assumer. La mutation de l’économie chinoise ou son collapsus auront inévitablement des conséquences notoires sur notre propre avenir personnel.
  3. Qui pourra réguler l’activité financière -laquelle a aujourd’hui une base internationale et qui échappe largement à la souveraineté des états – afin qu’elle mobilise les capitaux pour financer les activités productives plutôt que la spéculation qui lui assure de meilleurs profits mais qui ne crée pas de valeur ajoutée réelle ?

Il semble que notre monde soit périodiquement soumis à des mutations qu’aucune volonté humaine n’est en mesure de contrôler.

About Jacques Delacroix

I write short stories, current events comments, and sociopolitical essays, mostly in English, some in French. There are other people with the same first name and same last name on the Internet. I am the one who put up on Amazon in 2014: "I Used to Be French: an Immature Autobiography" and also: "Les pumas de grande-banlieue." To my knowledge, I am the only Jacques Delacroix with American and English scholarly publications. In a previous life, I was a teacher and a scholar in Organizational Theory and in the Sociology of Economic Development. (Go ahead, Google me!) I live in the People’s Green Socialist Republic of Santa Cruz, California.
This entry was posted in Commentaires politiques en Francais. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s