La mauvaise foi

Le mensonge adulte me fascine depuis longtemps. Le mensonge collectif m’intrigue particulièrement. La mauvaise foi de tout un groupe, toute une caste ne cesse de m’étonner. Pourtant, Jean-Paul Sartre l’avait bien analysée (avant d’en donner lui-même des exemples inoubliables).

Je commente quelquefois sur ce blog l’indifférence aux faits que je rencontre souvent dans les medias français. (Voir: “Un Menteur bien français”) Un ami parisien, avocat et réalisateur talentueux de documentaires (avec beaucoup de coeur) m’écrit sa colère sur le même sujet. Mon ami se place à gauche (à mon avis, seulement, “l’option défaut” – une autre histoire) tandis que je suis un conservateur “anglo-saxon” classique (pas nationaliste, pas gaulliste, pas religieux). Voici, ci-dessous, son texte retouché seulement un petit peu pour protéger quelques susceptibilités particulières. L’écriture y est celle qu’on trouve dans un courriel (“maille” en Franglais) expédié rapidement a un ami.

Parlant des journalistes français en général:

En attendant aussi, je pense que la journaliste (de la télévision), Madame X, comme 90% des journalistes (français en tout cas) sont bien trop fainéants pour faire leur travail. En l’occurrence vérifier l’information, ce qui est le B-A BA de leur métier. 

..et en plus ( ceci allant souvent avec cela), ils sont d’une incroyable prétention (suffisance, arrogance, plein d’autres mots me viennent à l’esprit les concernant).

Sur plusieurs sujets, j’ai moi-même fait l’expérience de leur nullité.

Par exemple, sans doute as-tu suivi l’affaire Cahuzac, ce ministre du budget qui a planqué du fric ã l’étranger et qui a nié jusqu’au bout, quitte à mentir de la tribune de l’Assemblée Nationale. 

Un seul journal, sur le web, Mediapart a sorti l’info. Son patron Edwy Plenel a été traîné dans la boue par tous les autres journalistes et, notamment, les stars de la télé. Pourtant Edwy Plenel n’avait qu’un mot à la bouche à leur adresse: “faites votre travail”. 

Autre exemple beaucoup plus grave encore: l’affaire Al Dura, du nom de ce gamin qui se serait fait buter dans les bras de son père par l’armée israélienne, pris dans des tirs croisés à un carrefour de Gaza. Il se trouve que le seul mec, au départ, et qui se bat seul depuis plus de 10 ans, pour expliquer au monde que c’est une mise en scène, est l’ami d’un ami, Philippe Karsenty. Un jour je suis allé l’écouter, il faisait une conférence sur le sujet. Il a montré les rushes qu’il avait réussi à soutirer à France 2, la seule chaîne qui ait, à l’époque, diffusé ces images. Et là, on voyait comment les faits avaient été mis en scène par les Palestiniens et comment l’enfant bougeait à la fin des rushes; comment surtout, on le voyait prendre dans sa poche un bout de tissu rouge, le placer au niveau de sa poitrine et faire le mort. Je t’assure que ces images, que j’ai vu, sont incroyables.

Le journaliste de france 2 est une sommité, Charles Enderlin. Ce jour là, il n’était pas sur place. Il a fait fait confiance à l’un des cameramen avec lesquels il a l’habitude de travailler, un Palestinien. Et il s’est fait manipuler. France 2 a soutenu, soutient, son journaliste. À intenté toute une série de procès à mon pote… Qui les a tous gagnés. Pourtant impossible d’obtenir de mea culpa de la chaîne qui continue les procédures. 

Et, impossible, pour moi, d’aider ce mec depuis toute ces années. Ma nana, de 2005 à 2010, était est grand reporter au Nouvel Obs (dont Jean Daniel a pris l’initiative de lancer une pétition de soutien à Charles Enderlin).  Je lui ai proposés plusieurs fois de rencontrer Karsenty. NIET. À la fin, je crois que le commencement de la fin,avec elle, date d’une engueulade à ce sujet: “Karsenty était un psychopathe à moitié facho, un abruti qui avait le malheur d’être très à droite, maire adjoint de Neuilly, proche de Sarkozy, et moi un imbécile qui ne méritait pas d’autre explication de son refus”. À un point, citant un de nos copains communs, grand Reporter à Telerama, elle s’est exclamée qu’il avait fait une super enquête qui prouvait ses dires que Karsenty était un taré. 

Je me suis procuré l’article du copain dans Telerama… Pas
une fois la parole n’était donné à Karsenty. Alors, j’ai demandé a ce dernier… Et tu t’en doutes déjà, inutile de prolonger le suspense, jamais il n’a rencontré le grand reporter de Telerama qui l’a pourtant assassiné dans son article.

Pire encore sur ce même sujet. J’en ai parlé à mon amie Annick Cojean. Je l’adore et elle est sûrement une des journalistes françaises les plus respectée par ses pairs en France ( grand reporter au Monde, prix Albert Londres et présidente de ce prix), comme dans le monde ( elle est l’auteure de ce best seller mondial, “les proies” en français, sur le harem de khadafi et traduits en plusieurs langues). Elle m’a expliqué qu’une journaliste, également prix Albert Londres, Catherine Gentile, de TF1, avait expliqué au conseil d’administration du prix, qu’elle connaissait vraiment bien Enderlin, que c’était un très grand journaliste et qu’il ne pouvait pas avoir été manipulé et que le cas échéant, il aurait fait acte de contrition. Et, en plus, dixit, “elle avait tout checké, le gosse était bien mort dans les conditions que l’on sait. Elle avait fait l’enquête”. 

Très bien. Ai-je dit.  Puis: “Avait-elle rencontré Karsenty”? Renseignements pris par Annick… Tu te doutes de la réponse, Non évidemment. 

Annick voulait-elle le rencontrer… Tu te doutes de la réponse ( quoique quelque peu embarrassée). 

Et pourquoi, je te raconte tout ça? Et bien, parce qu’enfin, Israël bouge et a décidé de publier les rapports sur l’enquête que l’emmerdeur de Karsenty l’a contrainte de mener et qui conclut que l’enfant n’est très certainement pas mort comme le montrent les images de France 2 et que Karsenty a très certainement raison. 

Si tu veux, je t’envoie le lien de l’article. Ça me fait plaisir pour Karsenty…. qui a été traîné dans la boue depuis toute ces années. J’espère qu’on va, enfin, le prendre au sérieux et vérifier ce qu’il avance. Dommage qu’il ne soit pas journaliste… Il serait sûrement le prochain lauréat du prix… Albert Londres!

Commentaires?

About Jacques Delacroix

I write short stories, current events comments, and sociopolitical essays, mostly in English, some in French. There are other people with the same first name and same last name on the Internet. I am the one who put up on Amazon in 2014: "I Used to Be French: an Immature Autobiography" and also: "Les pumas de grande-banlieue." To my knowledge, I am the only Jacques Delacroix with American and English scholarly publications. In a previous life, I was a teacher and a scholar in Organizational Theory and in the Sociology of Economic Development. (Go ahead, Google me!) I live in the People’s Green Socialist Republic of Santa Cruz, California.
This entry was posted in Commentaires politiques en Francais, Cultural Studies and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to La mauvaise foi

  1. Pingback: La mauvaise foi | Notes On Liberty

  2. Tige d'airain says:

    Le problème n’est pas tant que beaucoup de journalistes soient trop paresseux pour vérifier leurs sources mais plutôt qu’ils soient en majorité issus de la bien-pensance de gauche et qu’ils répugnent à confirmer des informations lorsqu’elles sont contraires à leurs a priori. On compte également dans ce courant beaucoup d’artistes qui profitent largement des avantages consentis aux intermittents du spectacle ou du système de l’avance sur recette. Ces journalistes et ces artistes nantis se retrouvent souvent sur les plateaux de télévision où ils débarquent en Porsche Carrera pour clamer que ‘c’est pas bien d’être riche’.
    Pendant les 5 années de présidence de Nicolas Sarkozy ces journalistes n’ont eu de cesse de le faire passer pour un fasciste sans jamais expliquer ce qui justifiait leurs allégations. C’est vrai qu’il avait eu le mauvais goût de déclarer qu’il fallait neutraliser la « racaille », celle qui empoisonne la vie dans les quartiers populaires dans lesquels elle a progressivement établi sa souveraineté et où elle a institué le trafic de drogue comme activité principale. Cette presse a fini par persuader une majorité d’électeurs qui ont finalement porté François Hollande au pouvoir.
    Aujourd’hui les mêmes journalistes pratiquent un Hollande bashing outrancier qui vaut à celui-ci la pire chute de popularité qu’ai connu un président français ; çà n’est pas une raison pour que ces faiseurs d’opinion fassent aujourd’hui amende honorable en s’excusant d’avoir aussi rapidement changé d’avis; non ces journalistes qui, par définition, détiennent à eux seuls la vérité continuent d’afficher leur nullité satisfaite sur nos écrans et aux micros de nos radios.

  3. Bien noter que l’auteur originel de la lettre qui fait le corps principal de “La mauvaise foi” se dit de gauche.

    Je me demande de plus en plus ce que cela veut dire. C’est impossible a dechiffer en dehors d’un contexte particulier. Ou alors, il s’ agit simplement d’accaparement de vertu: Moi non plus, je n’aime pas que les autres soient dans la misere. C’est meme une autre raison d’etrer conservateur.

    Quoi, tu denonces la misere? Tu dois etre de gauche (de goche)!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s