La Fermeture du gouvernement fédéral

Le gouvernement fédéral est fermé, enfin, en partie, enfin, un peu. C’est arrivé parce que les deux grands partis n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le budget a venir. Jusqu’ici, on prend encore au sérieux ici la disposition constitutionelle qui fait du parlement la seule institution capable de décider du budget fédéral. Le Président peu tonitruer et pleurnicher tout ce qu’il veut; il n’est pas encore prêt à violer la constitution aussi visiblement.

Le gouvernement fédéral a été obligé de séparer ses fonctionaires entre les “essentiels” et les “non essentiels” pour décider qui mettre temporairement à pied. C’est un pas en avant pour le jour ou on fera vraiment le ménage.Il y a beaucoup trop de fonctionnaire fédéraux et ils sont trop payés; ils possèdent aussi trop de privilèges économiques inexpliqués.

Au raz du sol, la vie continue comme d’habitude sauf que le parc national du Grand Canyon a été fermé pendant quelques jours. La Bourse, elle, a haussée les épaules malgré les avertissements de Fin du Monde de l’administration Obama relayés et amplifiés par les presses étrangères aussi ignorantes que bebêtes.

About Jacques Delacroix

I write short stories, current events comments, and sociopolitical essays, mostly in English, some in French. There are other people with the same first name and same last name on the Internet. I am the one who put up on Amazon in 2014: "I Used to Be French: an Immature Autobiography" and also: "Les pumas de grande-banlieue." To my knowledge, I am the only Jacques Delacroix with American and English scholarly publications. In a previous life, I was a teacher and a scholar in Organizational Theory and in the Sociology of Economic Development. (Go ahead, Google me!) I live in the People’s Green Socialist Republic of Santa Cruz, California.
This entry was posted in Commentaires politiques en Francais. Bookmark the permalink.

2 Responses to La Fermeture du gouvernement fédéral

  1. Tige d'airain says:

    En France le risque de fermeture des services publics est quasi nul; d’abord parce que tous les partis politiques semblent d’accord pour que nous ayons une administration pléthorique. Quoi que déclarent les leaders de ces partis le nombre de nos fonctionnaires n’a jamais diminué sous quelque majorité politique au pouvoir que ce soit. De toutes manières il y a tellement de doublons entre l’administration centrale et les administrations locales/régionales que si l’une s’arrête l’autre est toujours là pour compliquer la vie du citoyen/contribuable. Tout se passe comme si l’administration était la survivance des féodalités anciennes; tous ceux qui en bénéficiaient étaient parfaitement d’accord -malgré leurs querelles perpétuelles- pour que le système se maintienne. Seule la révolution en est venu à bout……….provisoirement.

  2. @Tige d’airain:

    Etonnante convergence, n’est-ce pas? En plus d’une administration plethorique, nous sommes nombreux ici, aux E U a deplorer que les fonctionnaires soient simplement trop payes. Je me permets d’attirer l’attention sur une excellente analyse du sujet en Anglais:

    https://factsmatter.wordpress.com/2010/08/24/karl-marx-was-right-pretty-much-2/

    Il me semble qu’en France, la partie est perdue d’avance sauf revolution a l’ancienne mode. Aux EU, nous sommes peut-etre plus en mesure de d’amoindrir le probleme parceque nous sommes nombreux a prendre la constitution au serieux et parce que la constitution des EU, la constitution federale, impose des limites explicites a la competence du gouvernement federal.

    Kenavo, comme on dit!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s