L’Espionnage américain en France.

C’est l’administration Obama qui est chargée de tout. Un mot du président et l’espionnage des alliés cessait. Complètement, sur les chapeaux de roue.

Ne me blâmez pas. Je vous avait prévenu avant même qu’il soit élu, alors que vous l’acclamiez bêtement: Barack (“la chance”) Obama n’est pas le gentil “Black” (en Français dans le texte) de vos rêves plus ou moins cinétiques. Nous somme nombreux ici à penser qu’il est simplement en train de saccager, de détruire la belle et forte Amérique de l’après deuxième guerre mondiale avec ses conneries sur tous les plans.

Les avis sont partagés cependant sur un point important. Certains opinent que c’est un malveillant gauchiste à l’ancienne mode. D’autre, dont moi, penchent plutôt vers l’idée que c’est un beau parleur fondamentalement incapable. Avant d’être élu à un poste ou un autre, il n’avait d’ailleurs jamais eu de vrai emploi de sa vie.

About Jacques Delacroix

I write short stories, current events comments, and sociopolitical essays, mostly in English, some in French. There are other people with the same first name and same last name on the Internet. I am the one who put up on Amazon in 2014: "I Used to Be French: an Immature Autobiography" and also: "Les pumas de grande-banlieue." To my knowledge, I am the only Jacques Delacroix with American and English scholarly publications. In a previous life, I was a teacher and a scholar in Organizational Theory and in the Sociology of Economic Development. (Go ahead, Google me!) I live in the People’s Green Socialist Republic of Santa Cruz, California.
This entry was posted in Commentaires politiques en Francais and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to L’Espionnage américain en France.

  1. Moi, j’appartiens aux deux groupes: en etudiant son passe avant de voter en 2007-2008, je me suis rendu compte de la nullite qu’il etait et qu’il ne pouvait pas etre a la hauteur du poste de President des Etats-Unis, ce qu’il a demontre amplement depuis; je me suis aussi rendu compte qu;il avait ete gave de pensee communiste et anti-americaine depuis son enfance et adolescence…. jusqu’a ses frequentations de college a Pasadena, en Californie du sud (ou il appartenait a un tout petit groupe dit “communiste” par les autres etudiants,) et les hommes qui l’ont instruits a travers une ideologie communiste et une theologie de liberation africaine. Comment aurait-il pu sortir de ces milieux sans avoir une pensee tordue? Alliee a une incompetence grave – manque de jugement, manque d’experience , cette pensee m’a semble tres dangereuse, et elle s’est averee l’etre…..

    • Helene: Je suis assez d’accord avec votre analyse qui va plus loin que la mienne. (J’ai tendance a accorder le benefice du doute.)

      Votre commentaire impose une nouvelle question: Si il etait plus competent, serion-nous encore plus avance sur la route du totalitarisme?

  2. Tige d'airain says:

    C’est vrai qu’en France Obama a bénéficié et continue malgré tout de bénéficier d’une image forte qui ne s’appuie en réalité sur aucune réalisation particulièrement notoire qu’il aurait à son actif (j’ignore – comme les autres Français – le bilan de son action dans l’Illinois). Simplement c’était le premier président noir de la première puissance mondiale et çà suffisait à l’auréoler de toutes les vertus ; une manifestation parmi d’autres de cette attirance qu’éprouve la majorité des Français. Non qu’Obama lui-même ait eu un passé de misère mais il incarne toutes celles que ses congénères ont subi dans l’histoire. Il est même probable que l’affaire des écoutes n’affectera que très peu son image aux yeux du Français moyen tant l’irrationnel est finalement un facteur majeur dans les facteurs qui conditionnent l’opinion politique. Les dirigeants Européens feignent d’apprendre l’étendue des écoutes dont nous faisons l’objet alors que tous en sont informés depuis des décennies et dans beaucoup de cas en font de même avec les moyens plus limités dont ils disposent.
    A mon avis la résurgence dans notre actualité, de cette question est liée à la perte de crédibilité que connait aujourd’hui l’Amérique suite à l’épisode du Federal Shutdown et à l’affichage des querelles infantiles entre politiciens ; c’est en quelque sorte une invitation déguisée et subconsciente envoyée aux Etats Unis afin qu’ils se reprennent et de se comportent plus dignement. Lorsqu’on est le leader du monde occidental on se doit de mettre de côté ses querelles partisanes et de renvoyer l’image d’une nation flamboyante.
    Ceci étant les pays européens seraient assez mal venus d’appeler les autres à plus de grandeur ; la communauté européenne est aujourd’hui la première puissance économique du monde mais elle n’a aucune politique commune dans les domaines économiques et militaires, elle n’a aucune politique étrangère commune et laisse ses marchés ouverts à des invasions étrangères sans aucune contrepartie. Je ne sais pas lesquels des dirigeants actuels seront les plus mal notés par les livres d’histoire que liront nos arrières petits-enfants. Je crois que les Européens et les Américains risquent fort d’être au même rang….. celui des mauvais élèves.

    • Tige d’airain:

      Analyse interessante mais la soupe est trop riche pour moi. Deux remarques seulement.

      M. Obama ne peut en rien represente le catalogue de soufrances des Americains de race noire descendant des esclaves, au moins, pas plus que moi le visage peint en noir. Il est le fils d’une hippie blanche et d’un ivrogne musulman etranger. Il n ‘a pas vecu dans les Etats-Unis contigus avant de s’y rendre a l’universite (comme un etudiant etranger, comme moi).

      Il n’est en rien le produit de l’eclavage ni de la segregation ni du racisme. IL a en fait beneficie d’une discrimination positive mal appliquee a cette epoque.

      La betise et l’ignorance, la paresse aussi des media francais font honte.

      QUand je lis que l’Europe est une “puissance” economique, cela me rend perplexe. Ne seraitil pas plus juste de dire “le plus grand espace economique”? Je ne sais pas ce que la puisssance vient faire la dedans.

      Je ne m’inquiete pas que l’Amerique soit au rang des perdants car l’economie n’est pas un jeu de football. En plus je ne vois pas d’ou viendraient les vainqueurs; surement pas de CHine qui reste un pays sous-devleoppe classique selon les chiffres de OECD, par exemple.

      Enfin, j’ecoute. (Je suis bien moins con que j’en ai l’air!)

      PS Je comprends sun peu comment, dans ton ancien metier cela pouvait paraitre une partie de football: Une central gagnee par un entreprise franciase c’est une centrale pas gagnee par une entreprise allemande.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s